L’Union européenne, telle qu’elle existe actuellement, pâtit d’un réel déficit démocratique. Le mode d’élection du parlement européen éloigne les questions européennes pour se rétrécir à des enjeux nationaux. L’existence même de l’Union est actuellement en question, les mouvements nationalistes identitaires progressent. Il devient urgent de savoir ce que les citoyens des différents états veulent réellement pour l’Union européenne.

Il y a vingt-huit états membres mais il n’y a ni une nation, ni un peuple européen. Par contre, une Union politique peut être fondée par les citoyens des différentes nations qui la composent. Inspirons-nous de la leçon du philosophe de Francfort : Jürgen Habermas. Comprenons avec lui, qu’il est possible de dissocier la citoyenneté de l’identité nationale. Alors, fidèles à l’idéal qui nous anime, cultivons la voie de la pratique citoyenne pour créer une agora européenne.

Avec l’élection d’un parlement européen au suffrage universel trans-étatique direct s’exprimant sur des projets présentés par des listes elles aussi trans-étatiques, l’Europe politique existera enfin et, sans perdre une once de citoyenneté nationale, chacun pourra choisir ceux qui incarnent le projet européen qu’il souhaite pour son pays et pour l’Europe.

Nous serions heureux de recueillir l’avis de ta Res.•. Loge sur ce texte et ainsi constituer un réseau informel pour porter cette proposition dans nos obédiences et pays respectifs. Réponse à envoyer à Questo indirizzo email è protetto dagli spambots. È necessario abilitare JavaScript per vederlo.

Les membres de la Res.•.L.•.E.•.R.•. Ad Europam Texte adopté lors de la tenue du 18 novembre 2017

Le Secrétaire

 

L’Orateur

 

Le Vénérable Maître 

 

 

 

Click "Leggi tutto..." for other languages

AD EUROPAM est une Loge d’Etude et de Recherche (LER) créée par décision du Conseil de l’Ordre de notre obédience, le Grand Orient de France,  le 29 Août 2012. Le Congrès Régional de Loges du Centre lors de sa séance du 3 juin 2012 avait approuvé à l’unanimité la création de cette LER.

AD EUROPAM est une loge de la région Centre. Les dispositions relatives aux LER sont définies par le livre dixième de notre règlement général. AD EUROPAM est donc constituée de Maîtres Maçons régulièrement initié(e)s et membres du GODF, auxquels sont associés, à titre d’invités, des SS ∴ et FF∴ Maîtres, membres  d’autres obédiences libérales européennes. Notre unique objet de travail est la construction européenne que nous abordons selon différents angles. Par ailleurs, Ad Europam a participé au numéro 314 de la revue Humanisme intitulé « la liberté d’en débattre » (http://conform-edit.com/revues-maconniques/humanisme2013-07-25-20-13-05_/humanisme-ndisponibles/humanisme314-detail). Nous nos réunissons deux fois par an, une fois à Paris et une fois dans un Orient Européen à l’invitation de nos FF∴ et SS∴ . Ainsi nous avons travaillé à Lisbonne, à Athènes puis à Bruxelles. Nous nous rendrons à Vienne au printemps 2018. La Loge Ad Europam fonctionne sans subvention de l’obédience. Lors de notre dernière session à Paris, le 18 novembre 2017, nous avons reçu en Tenue Blanche Fermée, Madame Delvaux, député européenne luxembourgeoise et auteure d’un rapport sur le numérique. 

Avec le texte de  l’appel de Bruxelles, mis en ligne ici en plusieurs langues et aboutissement d’un travail de 5 ans, nous proposons un point de départ pour que s’initie dans les loges une réflexion autour des questions européennes et, en particulier sur le mode d’élection des députés au parlement européen. En effet, cette question nous est apparue comme primordiale et préalable à toutes autres réflexions quant à la construction européenne. 

Le Collège des officiers de la Loge d'Etudes et de Recherches.