Scialuppe di salvataggio del vascello Hermione.

Una fotografia “storica”, scattata nel Tempio IONIC della Gran Loggia di New York.
Tutte le Obbedienze erano presenti, compresi gli uditori della Gran Loggia di New York, potenza massonica invitante.
New York, 20 giugno 2015.

A bordo dell’Hermione, Baltimora 19 giugno 2015.

CONFERENCE PUBLIQUE A BALTIMORE le 19 juin 2015 sous l’égide de l’association

TRIANGLE HERMIONE 1780, Baltimore

Permettez moi en premier lieu de vous remercier d’avoir répondu à notre invitation et d’être présents ce soir  pour une conférence qui est aussi l’occasion de vous présenter notre future loge du Grand Orient de France à Baltimore, encore en gestation sous forme de ce que nous dénommons un Triangle. Je suis d’autant plus sensible à être parmi vous que,  citoyen d’honneur de Baltimore depuis le 3 juillet 1997 je suis porteur  d’un message de bienvenue que m’a adressé aujourd’hui Madame Rawlings-Blake maire de Baltimore.

New York, June 20, 2015

My dear Brethren, best American Friends,

Ladies and Gentlemen,

First of all, I wish to thank our good friends of the Band of Brothers Ted and ...as well as Mischa, whom I am so happy to meet again today here on the occasion of my lecture in connection with the visit in the USA of the reconstructed Hermione ship on which Lafayette was heading the Insurgents 1780.  As you may know, I keep strongly committed with America, where I have spent so many happy years as I was serving with the French diplomatic service in the late nineties. I have also to express my special recognition to the American Friends of Hermione-Lafayette and to their President, my dear Friend Miles Young, who were so supportive to me, helping to give a series of lectures including Baltimore, MD, and New York City after Montreal, Canada.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, permettez-moi de vous remercier et au premier chef mon Ami Didier Minecci, de m’avoir invité ce soir à prendre la parole à Montréal pour vous entretenir d’un sujet qui ne peut laisser indifférent sous quelque latitude que ce soit et en tous cas pas à quelques encablures du grand et puissant voisin américain. Je suis de retour ici où j’ai assez souvent eu le bonheur de venir pour y rencontrer des Maçons québécois et j’ai même eu la chance de partager depuis les années 90 du siècle passé quelques complicités nourries de l’espoir de faire progresser le dialogue et, ce faisant, les idéaux de Liberté, Egalité et Fraternité. Et je l’ai fait avec d’autant plus d’humilité que je suis conscient de la complexité et du poids de l’histoire et de la situation particulière dans laquelle vous vivez ici, aux avant-postes.