La Società Dantesca di Francia organizza una Giornata di Studi, giovedì 16 novembre 2017, in occasione dei festeggiamenti in corso in onore di Dante Alighieri, di cui si celebrano i 700 anni dalla morte nell'anno 2021.

L'Evento è organizzato dalla Società Dantesca di Francia, in collaborazione con il Centro di Studi e di Ricerca sulla Letteratura italiana del Medio Evo (CERLIM), Università Sorbonne Nouvelle, Paris 3; con l'Università di Napoli Federico II; con l'IRPHIL, Lyon III); con il CESR, Tours.

L'ingresso alla Maison de la Recherche è sorvegliato. È necessaria l'iscrizione.

Quelques souvenirs, quelques principes

Malgré une tradition puissante de culte dantesque depuis la Renaissance, la France n’a pas connu cette forme hautement institutionnalisée dont l’Allemagne, l’Angleterre, l’Amérique et finalement l’Italie ont donné l’exemple. A Nice, le Centre Universitaire Méditerranée créé sous les auspices de Paul Valéry (CUM) a hébergé  une Société d’études dantesques, esquissée avant la guerre par le P. Auguste Valensin et Ernest Mignon, et réunie à partir de 1947 autour d’André Pézard, de Paul Renaudet, Mario Roques et Etienne Gilson, avec le soutien constant de la Società Dantesca Italiana en la personne de Francesco Mazzoni. Mais l’entreprise n’a pas survécu à la mort d’André Pézard (1984) et les publications, intégrées aux Annales du Centre Universitaire Méditerranéen, n’ont jamais obtenu la notoriété que les belles contributions retenues méritaient. C’est pourquoi j’ai pensé, avec quelques amis, qu’il était nécessaire de reprendre à nouveaux frais cette initiative en l’orientant vers une institution plus durable et plus visible. Nous étions en 2015, l’année du 750ème anniversaire de la naissance du poète. L’Europe était secoué par une crise sans précédent et Paris venait d’être blessé à deux reprises. L’heure d’un retour à l’idée d’une paix universelle, telle qu’elle fut entrevue et célébrée par Dante, était venue.

Samedi 9 janvier 2016, à la Sorbonne, l'installation inaugurale de la "Société dantesque de France" (SDDF) présidée par le professeur Bruno Pinchard, Président du comité scientifique de S.EU.RE (Società Europea di Ricerche e Studi Scozzesi).
 
Ses statuts proposent les objectifs suivants:
  1.  favoriser l'étude et la diffusion de l'oeuvre de Dante Alighieri
  2. contribuer à perpétuer sa mémoire en organisant diverses manifestations: séminaires d'étude, colloques, traductions et adaptations etc.
  3. susciter , faciliter et développer les recherches relatives à Date et à ses commentateurs.
La SDDF se propose de développer à ce dessein grâce à:
  1. des séances académiques régulières
  2. la publication d'un bulletin annuel distribué  à tous les adhérents
  3. la constitution d'archives, sous forme de travaux scientifiques, d'études ou de documents
  4. la mise en oeuvre de traductions nouvelles
  5. l'instauration d'une Lectura Dantis
  6. la coopération avec les autres sociétés dantesques dans le monde [Italie (Florence), Allemagne et USA] ainsi qu'avec les institutions d'enseignement et de recherche publiques et privées
  7. l'ensemble de ces contributions sera mis en ligne sur un site de la Société SDDF.
L'équipe dirigeante est constituée sous la présidence de Bruno Pinchard, par tout ce que compte la Sorbonne des plus éminents italianistes , philosophes spécialistes de Dante et des jeunes doctorants ou récents docteurs. Plusieurs universitaires italiens donc sont au nombre de cet aréopage universitaire. Une merveilleuse ambition!
 
...Tout ceci reposant sur la promotion du "transhumanisme " et l'allégorie de Béatrice et du chiffre 9...